Digitalisation des opérations juridiques : 3 questions au CEO de Closd

Grégoire Débit, CEO et co-fondateur de Closd, première plateforme collaborative permettant de réaliser des opérations juridiques de bout en bout, revient dans cet article sur 3 sujets centraux pour les cabinet d’avocats : les gains potentiels liés à la digitalisation des cabinets, la sécurité des données ultra-confidentielles de leurs clients, et les opportunités offertes par le numérique pour transformer sa pratique et sa relation clientRetrouvez l’intégralité de l’interview ci-dessous !

Article issu de La semaine juridique – Entreprise et affaires – n°31-35 – 4 août 2022

“Grâce à Closd, les avocats pourront moderniser l’image de la profession et placer l’expérience client au cœur de leur activité.”

La digitalisation des opérations juridiques : 3 questions 

Digitalisation des cabinets d’avocats : véritable gain de productivité / temps ?

Les bénéfices du numérique en matière de gain de temps et de productivité ne sont plus à prouver. Toutes les études sont catégoriques : l’automatisation des tâches les moins nobles (administratif, logistique, organisation) permet de se concentrer sur le fond des dossiers et la croissance du cabinet. Toutefois, au vu de l’offre pléthorique disponible sur le marché, il est nécessaire de mettre en place une réelle stratégie de digitalisation et de se concentrer sur les outils efficaces rapidement pour sa pratique. Les cabinets d’avocats ont pris le tournant du numérique depuis quelques années et le bilan est plus que positif. Ceux qui ont pris du retard le regrettent déjà. 

Chez Closd, nos clients nous indiquent gagner plusieurs dizaines d’heures par mois grâce à nos services. C’est énorme. De plus, le gain de temps n’est pas le seul bénéfice des solutions numériques : l’expérience client, la fidélisation des clients, la réputation du cabinet, la réduction des risques liés aux attaques informatiques ou la réduction des coûts liés aux anciennes technologies sont autant d’avantages considérables et quasi-immédiats. En d’autres termes, le retour sur investissement est important et va même s’accentuer à mesure que la technologie va progresser et que les solutions vont se développer.

Comment utiliser les outils juridiques collaboratifs en garantissant la sécurité des données ?

Au vu de leur métier et des données ultra-confidentielles qu’ils manient, les avocats ne peuvent pas se contenter des outils peu sécurisés que l’on trouve sur internet. Ce n’est pas un luxe mais un prérequis et cela fait partie intégrante du service qu’ils apportent à leurs clients. On ne se rend pas compte de l’importance de la sécurité informatique jusqu’au jour où l’on est victime d’une attaque ou d’une fuite de données. Les conséquences en matière financière, commerciale et réputationnelle peuvent être immenses. Ces attaques sont de plus en plus nombreuses et fréquentes : on estime qu’une entreprise française sur deux a subi une attaque en 2021 ! Le risque zéro n’existe bien sûr pas, d’autant moins dans un monde technologique en constante mutation. Il existe cependant des moyens pour se prémunir contre ces risques.

En premier lieu, l’authentification forte. Il est indispensable de se protéger contre les usurpations d’identité et le piratage en protégeant les comptes des outils métiers les plus sensibles. 

Ensuite, le chiffrement des données est primordial. Grâce à cette technologie, même en cas de piratage ou de fuite, les données seront indéchiffrables pour le tiers qui les a récupérées. Un autre point d’attention est la localisation des données stockées par le logiciel. Un hébergement en France ou à défaut dans l’Union Européenne comporte de nombreux avantages en matière de sécurisation et de confidentialité des données clients. 

Enfin, il faut investir considérablement dans la prévention et la formation des équipes puisque la grande majorité des fuites de données est le fait d’erreurs humaines. Chez Closd, nous proposons bien entendu une solution hébergée en France, chiffrée et avec de nombreuses options de sécurité.

A quoi ressemblera le cabinet d’avocats de demain ?

Je ne crois pas que le cabinet de demain sera entièrement virtualisé. Il sera un mix harmonieux entre le numérique et l’humain. La profession d’avocat ne perdra pas son côté humain car c’est aussi cela qui fait la valeur ajoutée des juristes : la proximité avec les clients, l’accompagnement et la réassurance. On ne peut évidemment pas réduire l’avocat à son rôle technique. 

En revanche, les processus seront optimisés et les tâches manuelles automatisées pour laisser place à l’expertise juridique et à la relation client. Les avocats bénéficieront des technologies les plus avancées pour collaborer efficacement et apporter un maximum de valeur ajoutée à leurs clients. C’est ce que ces derniers attendent, et ce à quoi nous nous attelons quotidiennement chez Closd. Ils pourront ainsi moderniser l’image de la profession et placer l’expérience client au cœur de leur activité. C’est également ce que les jeunes générations de professionnels du droit attendent. 

Nous voulons rendre le métier plus attractif grâce à des outils efficaces, lui qui est parfois décrié et mal-aimé pour ses aspects chronophages et administratifs. Cela permettra aussi à ces professionnels de dédier plus de temps au développement de leur activité et à la création de nouveaux services, à l’innovation et à la réinvention de leur métier, condition nécessaire à sa survie dans un monde qui évolue très rapidement. 


interview closd ceo digitalisation cabinets avocats

interview closd ceo digitalisation cabinets avocats 2

Contact

01.88.32.12.69
contact@closd.com

Déjà client ? Contactez-nous sur support@closd.com


Copyright © 2020