Témoignage d’expert : François-Régis Fabre‑Falret (LPA‑CGR)

Closd nous est apparu comme le produit le plus abouti aujourd’hui, immédiatement efficace, et répondant parfaitement aux besoins de nos avocats (…) sur tous les dossiers dits « transactionnels ».

Avocat associé et membre du Comité Exécutif du cabinet LPA-CGR, François-Régis Fabre-Falret est un spécialiste du droit immobilier. Il intervient dans le cadre d’opérations complexes d’investissement immobilier pour le compte de clients français et étrangers.

François-Régis Fabre-Falret est en outre l’un des pilotes du chantier de digitalisation du cabinet, qui a mené à la nomination récente d’une Chief Digital Officer et à la conclusion de partenariats avec des solutions innovantes, dont Closd.

Closd : Bonjour Maître Fabre-Falret. Pourriez-vous nous présenter un peu plus en détail le cabinet LPA-CGR, son actualité ainsi que les dossiers que vous traitez au sein de cette structure ?

François-Régis Fabre-Falret : Nous sommes un cabinet d’avocats d’affaires français d’envergure internationale. Grâce à nos expertises et à notre savoir-faire pluridisciplinaire, nous accompagnons nos clients, en conseil comme en contentieux, au plus près de leurs enjeux juridiques et stratégiques.

Nos équipes sont composées de plus de 230 avocats et professionnels du droit répartis dans 14 bureaux dans le monde, en Europe, Asie, Afrique et Moyen-Orient.

Après plusieurs mois d’utilisation, le cabinet LPA-CGR a décidé de conclure un partenariat avec Closd et de l’intégrer dans son système de GED. Pourquoi avoir choisi cette solution et à quel(s) besoin(s) répondait-elle ?

F-R.F-F. : LPA-CGR est en pleine transformation digitale. Nous avons un grand nombre de pratiques au sein du cabinet et avons entamé une recherche sur ce que le marché pouvait proposer en termes d’outils métiers.

Closd nous est apparu comme le produit le plus abouti aujourd’hui, immédiatement efficace, et répondant parfaitement aux besoins de nos avocats qui accompagnent leurs clients dans le cadre de projets d’investissement (ou de désinvestissement) et plus généralement sur tous les dossiers dits « transactionnels ».

Ce n’est d’ailleurs pas étonnant, Closd a été imaginé et développé par d’anciens avocats ayant une pratique transactionnelle.

Pourriez-vous nous décrire le type d’opérations que vous réalisez grâce à la plateforme ?

F-R.F-F. : Le cabinet LPA-CGR, sur sa pratique transactionnelle, accompagne ses clients tout au long du processus d’investissement (à la vente ou à l’achat).

La plateforme présente deux atouts majeurs :
– Elle est particulièrement adaptée à la période de pré-closing des opérations d’investissement (ou de désinvestissement) en permettant le partage dématérialisé de l’ensemble des étapes et documents nécessaires à la transaction ;
– Elle comprend un module de signature électronique fluide et simple.

Quel bilan faites-vous de cette utilisation ? Quels bénéfices tirez-vous de la dématérialisation et de la centralisation de vos projets sur Closd ?

F-R.F-F. : La plateforme Closd nous permet d’échanger plus rapidement, dans un environnement sécurisé (la gestion du partage de document est particulièrement appréciable). C’est un outil qui allège beaucoup le travail pendant la période de pre-closing, période toujours très tendue et qui répond également bien aux besoins de nos clients qui, eux, sont déjà très digitalisés.

Quelle a été la réaction de vos clients concernant l’usage de la signature électronique pour vos closings, et plus généralement au cours de votre collaboration sur Closd ?

F-R.F-F. : La signature électronique est très bien accueillie pas nos clients. Même si certains pouvaient avoir quelques réticences au départ, ils l’ont adoptée très vite en raison de la simplicité du processus et surtout de la flexibilité que cela apporte.

Nous avons beaucoup collaboré avec Closd pendant notre phase de « test and learn » pour aboutir à un outil qui était parfaitement adapté à nos besoins et ceux de nos clients. Je dois dire que l’équipe de Closd est très réactive et à l’écoute de nos suggestions.

Cette collaboration va se poursuivre dans le cadre de notre partenariat avec l’ambition de développer au sein de LPA-CGR l’utilisation de la plateforme à l’ensemble des avocats concernés. Nous allons notamment relier la plateforme à notre GED (réseau interne de partage de document) pour en faciliter l’usage.

LPA-CGR a choisi de placer la transformation numérique au cœur de son développement. Pourriez-vous nous expliquer pourquoi et nous donner votre vision de l’évolution des pratiques du secteur juridique ?

F-R.F-F. : La transformation digitale est une priorité pour notre cabinet. Le secteur du droit en général est très en retard et est resté sur des pratiques de travail qui vont devenir de plus en plus dépassées. Nous avons l’ambition à deux ans de changer profondément nos habitudes en intégrant des outils modernes permettant la digitalisation de nos services supports et celui des avocats eux-mêmes.

L’enjeu, aller vers toujours plus de sécurisation et de rapidité en cherchant toujours à apporter une véritable plus-value pour nos clients. La digitalisation sans plus-value pour nos clients n’a pas de sens pour nous. A ce titre, nous sommes à la recherche d’outils en lien avec nos pratiques à très fortes valeurs ajoutées. Closd est le premier outil « métier » que nous avons identifié répondant parfaitement à cette problématique.

Merci Maître Fabre-Falret

Publications récentes

Contact

01.88.32.12.69
contact@closd.com

Copyright © 2020